Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

l'Ordre du Temple
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. -> L'Ordre du Temple -> L'ordre religieux et militaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 6 317
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Dim 5 Nov - 18:42 (2017)    Sujet du message: l'Ordre du Temple Répondre en citant

Cette publication est superbe, merci Chevalier du Temple. C'est un plaisir de vous lire.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 5 Nov - 18:42 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 757
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Dim 5 Nov - 19:22 (2017)    Sujet du message: l'Ordre du Temple Répondre en citant

Liliane a écrit:
Cette publication est superbe, merci Chevalier du Temple. C'est un plaisir de vous lire.


Le plaisir est partagé Liliane... Au plaisir aussi de vous lire... 😉


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 757
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Lun 6 Nov - 15:15 (2017)    Sujet du message: l'Ordre du Temple Répondre en citant

Le Concile de Troyes est un concile de l'Église catholique, ouvert à Troyes le 13 janvier 1129.

« À partir d'une minutieuse analyse des documents existants, Rudolf Hiestand a proposé une autre date pour le concile de Troyes et, en conséquence, une autre date pour la fondation de l'ordre. Les chartes du nord-est de la France sont alors datées dans le style (florentin) de l'Annonciation, qui fait débuter l'année non pas le 1er janvier, comme dans notre actuel calendrier, mais le 25 mars. L'année 1129 commence donc le 25 mars de notre année 1129, mais jusqu'au 24 mars les hommes d'alors vivaient toujours en 1128. Le concile de Troyes, réuni le 13 janvier 1128 selon les textes de l'époque, s'est donc tenu le 13 janvier 1129 de notre actuel calendrier. […] La démonstration a convaincu et la correction de date proposée pour le concile de Troyes est désormais acceptée par les historiens ».

Afin de reconnaître officiellement l'Ordre du Temple. À l'automne 1127, Hugues de Payns voulut faire connaître son ordre, qui traversait une crise de croissance, et qu'il souhaitait étendre vers l'Occident. Il partit pour Rome avec cinq compagnons (dont Geoffroy de St-Omer) afin de solliciter du pape Honorius II une reconnaissance officielle. Celui-ci accepta et convoqua un concile à Troyes. Le concile se tint sur le site de l'actuelle cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Troyes, en présence de nombreuses personnalités religieuses dont le prologue de la règle primitive du Temple donne les noms.

L'Ordre fut créé, et doté de la règle du « moine soldat » : simplicité, pauvreté, chasteté et prières. Cette règle prenait pour base la règle de saint Benoît, avec quelques emprunts à la règle de saint Augustin, que suivaient les chanoines de l'ordre du Saint-Sépulcre aux côtés desquels vécurent les premiers Templiers. L'Ordre eut plusieurs noms: la milice des Pauvres Chevaliers de Christ, les Chevaliers de la Sainte Cité, les Chevaliers du Temple de Salomon de Jérusalem, la Sainte Milice hiérosolymitaine du Temple de Salomon. Avec le temps, le nom le plus commun fut celui de Templiers.

Liste des participants au concile

Cette liste n'est certes pas exhaustive, mais elle est tout de même assez complète:

Légat du pape:

- Le cardinal et représentant du Pape, Matthieu d'Albano.

Archevêques:

- L'archevêque de Reims, Raymond de Martigné.
- L'archevêque de Sens, Henri Ier dit « le sanglier de Boisfrogues ».

Évêques:

- L'évêque de Chartres, Geoffroy II de Lèves.
- L'évêque de Soissons, Josselin de Vierzy.
- L'évêque de Troyes, Hatton (ou Atton).
- L'évêque d'Orléans, Jean II.
- L'évêque d'Auxerre, Hugues de Montaigu ou de Semur.
- L'évêque de Meaux, Burchard.
- L'évêque de Châlons-sur-Marne, Herbert.
- L'évêque de Laon, Barthélemy de Jur.
- L'évêque de Beauvais, Pierre Ier.
- L'évêque de Paris, Etienne de Senlis.

Cisterciens:

- L'abbé de Citeaux, Saint Étienne Harding.
- L'abbé de Clairvaux, Saint Bernard.
- L'abbé de Trois-Fontaines, Saint Roger.
- L'abbé de Pontigny, Bienheureux Hugues de Mâcon.

Bénédictins:

- L'abbé de Vézelay, Raynaud de Semur.
- L'abbé de Molesmes, Guy.

Chanoines réguliers:

- L'abbé de Reims, Ursion.
- L'abbé de Saint-Étienne de Dijon, Herbert (ou Humbert).

Maîtres:

- Le chanoine et docteur en théologie, Albéric de Reims.
- Le chanoine et docteur en théologie, Fulcher.

Seigneurs:

- Le comte de Champagne, Thibaut IV de Blois.
- André de Baudemont, sénéchal du précédent.
- Le comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, Guillaume II de Nevers.

Templiers:

- Hugues de Payns, maître.
- Godefridus = Gondemare ?.
- Bernard Rollandus ( Marquisat de Provence, Vaucluse actuel ).
- Gaufridus Biso/Bisol = Geoffroy de Bossoit ( Comté de Hainaut, Frameries, Belgique actuelle ).
- Paganus de monte Desiderii = Payen de Montdidier ( dans la Somme, en Picardie ).
- Archembaudum de Sancto Amano = Archambaud de Saint-Amand ( ou Saint-Amant ).



Dernière édition par chevalier du Temple le Dim 26 Nov - 17:49 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 757
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mer 8 Nov - 16:45 (2017)    Sujet du message: l'Ordre du Temple Répondre en citant

Réception dans l'Ordre du Temple (Les promesses d'engagement)

L'entrée dans les ordres monastiques se caractérise par la prononciation de trois vœux: d'obéissance, de chasteté et de pauvreté.

Selon la Règle du Temple, le candidat doit prononcer une série de sept promesses faites à Dieu et à Notre-Dame, dont celles des trois vœux. Ces promesses sont posées par l'officiant sous forme de questions auxquelles le candidat doit répondre " Oui, sire, s'il plaît à Dieu ".

- Par la promesse ou le vœu d'obéissance, le candidat s'engage à obéir au maître du Temple et à n'importe quel commandeur qui se trouve au-dessus de lui dans la hiérarchie.

- La chasteté " chastement " de corps est le deuxième vœu qui l'engage dans la pureté physique et symbolise son courage.

- La pauvreté concerne une pauvreté matérielle. À partir du moment où il entre dans l'ordre, cet homme ne possède plus rien en propre. Tout ce dont il aura besoin désormais lui sera fourni par l'ordre: logis, nourriture, soins, vêtements, matériel, armes et chevaux.

- Le candidat strouvent à appliquer dans sa vie quotidienne " les bons usages et les bonnes coutumes de la maison ". Il s'agit des articles de la Règle, présents et futurs.

- Il doit exprimer son engagement permanent pour la guerre sainte en " aidant à conquérir la sainte terre de Jérusalem ".

- Il promet de rester toute sa vie au sein de l'ordre et de ne jamais le quitter.

- Il s'engage à ne faire aucun tort aux intérêts des chrétiens où qu'ils se trouvent.


Templiers épuisé après une bataille...


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 757
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Dim 26 Nov - 17:45 (2017)    Sujet du message: l'Ordre du Temple Répondre en citant

L'arrestation des Templiers


L'idée de détruire l'ordre du Temple était déjà présente dans l'esprit du roi Philippe IV le Bel, mais ce dernier manquait de preuves et d'aveux afin d'entamer une procédure. Ce fut chose faite grâce à un atout majeur déniché par Guillaume de Nogaret en la personne d'un ancien Templier renégat: Esquieu de Floyran. Selon la thèse officielle, Esquieu de Floyran ( bourgeois de Béziers ou prieur de Montfaucon ) était emprisonné pour meurtre et partageait sa cellule avec un Templier condamné à mort qui se confessa à lui, lui avouant le reniement du Christ, les pratiques obscènes des rites d'entrée dans l'ordre et la sodomie. Esquieu de Floyran n’ayant pas réussi à vendre ses rumeurs à Jacques II d'Aragon, y parvint en 1305 auprès du roi de France, Guillaume de Nogaret payant par la suite Esquieu de Floyran afin de diffuser au sein de la population les idées de « reniement du Christ et crachat sur la croix, relations charnelles entre frères, baisers obscènes exercés par les chevaliers du Temples ». Philippe le Bel écrivit au Pape pour lui faire part du contenu de ces aveux.

En même temps, jacques de Molay, au courant de ces rumeurs, demanda une enquête pontificale au pape. Ce dernier la lui accorda le 24 août 1307. Cependant, Philippe le Bel était pressé. Il n'attendit pas les résultats de l'enquête, prépara l'arrestation à l’abbaye Notre-Dame-la-Royale, près de Pontoise, le jour de la fête de l’exaltation de la Sainte-Croix. Il dépêcha des messagers le 14 septembre 1307 à tous ses sénéchaux et baillis, leur donnant des directives afin de procéder à la saisie de tous les biens mobiliers et immobiliers des Templiers ainsi qu'à leur arrestation massive en France au cours d'une même journée, le vendredi 13 octobre 1307. Le but d'une action menée en quelques heures était de profiter du fait que les Templiers étaient disséminés sur tout le territoire et ainsi d'éviter que ces derniers, alarmés par l'arrestation de certains de leurs frères, ne se regroupassent et ne devinssent alors difficiles à arrêter.

Au matin du 13 octobre 1307, Guillaume de Nogaret et des hommes d'armes pénétrèrent dans l'enceinte du Temple de Paris où résidait le maître de l'ordre Jacques de Molay. À la vue de l'ordonnance royale qui justifiait cette rafle, les Templiers se laissèrent emmener sans aucune résistance. À Paris, on compta 138 prisonniers, en plus du maître de l'ordre.
Un scénario identique se déroula au même moment dans toute la France. La plupart des Templiers présents dans les commanderies furent arrêtés. Ils n'opposèrent aucune résistance. Quelques-uns réussirent à s'échapper avant ou pendant les arrestations. Les prisonniers furent enfermés pour la plupart à Paris, Caen, Rouen et au château de Gisors. Tous leurs biens furent inventoriés et confiés à la garde du Trésor royal.

Ceux qui, en 1306, avaient recueilli Philippe IV le Bel pendant les émeutes de Paris se retrouvaient maintenant incarcérés dans l'attente de leur procès.




Procès-verbal d’interrogatoire de treize templiers du bailliage de Caen par quatre dominicains du couvent de Caen commis par Guillaume de Paris, inquisiteur de France et deux commissaires royaux, Hugues du Châtel et Enguerrand de Villers.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:00 (2018)    Sujet du message: l'Ordre du Temple

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. -> L'Ordre du Temple -> L'ordre religieux et militaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS