Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Buisson ardent.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de DIEU. -> L'Ancien Testament. -> Les Paraboles dans l'Ancien Testament.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 11 461
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 10:02 (2016)    Sujet du message: Le Buisson ardent. Répondre en citant




Le Buisson ardent est, dans la tradition biblique, la révélation du Dieu Eternel à Moïse dans le pays de Madian.

Lors de ce passage, YHWH l’appelle de l’intérieur d'un buisson qui brûle sans jamais se consumer. Dieu se donne également un nom ineffable qu'il confie à Moïse. Cette théophanie a lieu sur le mont Horeb et est relatée dans le Livre de l'Exode, chapitre 3.

L'arbuste présenté au monastère Sainte-Catherine du Sinaï comme étant le « Buisson ardent » de la Bible est une ronce commune (appelée aussi « mûrier sauvage »).

L'histoire du buisson ardent est un récit de vocation qui montre Moïse dans une situation on ne peut plus ordinaire, celle d'un berger qui fait paître le petit bétail.
Les phénoménologues qui lisent ces textes soulignent le fait qu'il s'agit d'une théophanie.

Dans le récit littéraire du buisson ardent, le rédacteur biblique opère un procédé de style appelé paronomase, qui consiste en un rapprochement graphique et sonore entre le buisson et la montagne du Sinaï. Il a ainsi pour but de relier la théophanie du buisson ardent (passage qui est un assemblage de sources littéraires élohiste et jahviste mettant en scène Dieu identifié au feu) à celle de la péricope du Sinaï (texte de traditions yahviste et élohiste mêlées à quelques éléments deutéronomistes mettant en scène l'alliance mosaïque avec Dieu se manifestant sous forme de nuée).

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 10:02 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 11 461
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 10:11 (2016)    Sujet du message: Le Buisson ardent. Répondre en citant

Dans le Judaïsme.

Le midrash Exode Rabba souligne la fonction pastotale de Moïse auquel un ange lui apparaît dans une flamme du buisson, le terme de mal’ak étant une glose pour éviter l’idée que Moïse aurait pu voir Yhwh.

Les commentaires rabbiniques considèrent que cet épisode sert à préparer la révélation « nom propre » de Dieu, YHWH aux versets 14 (qui est une interpolation pour expliquer le nom) et 15. Ils indiquent que ce nom procède d'un savant assemblage sémiotique combinant plusieurs temps du verbe être (hébreu : אהיה, « hayah »).

Dans le Christianisme.

En 337, l'impératrice romaine Hélène fait construire une chapelle au pied du mont Sinaï, sur le site où elle pensait que se trouvait le Buisson ardent.
En face de la « chapelle du Buisson Ardent » (dédiée à la Vierge Marie) du monastère Sainte-Catherine du Sinaï construit au VIe siècle, les pèlerins peuvent voir une vieille ronce commune grimpante (appelé aussi « mûrier sauvage ») entourée d'une palissade et destinée à rappeler cet épisode biblique.
Selon la tradition, l'autel de la chapelle devant être érigé au-dessus des racines du buisson, la plante fut transplantée à l'extérieur.

Cette tradition chrétienne est employée pour préfigurer la Vierge Marie qui porte en elle le feu de la divinité.

Dans la tradition palamite et philocalique de l'orthodoxie, le Buisson ardent est la manifestation de l'énergie ou de la lumière incréée de Dieu.

L'Église d'Écosse a le Buisson pour emblème.

Benoît XVI, dans son homélie du 7 mars 2010, insiste sur le nom que Dieu révèle à Moïse.
L'humain, grâce à Moïse, pourra désormais prier Dieu, l'appeler par son nom, précise le saint Père ; il rend le rapport avec lui possible, explique Benoît XVI, en lui disant « Je suis celui qui est » .

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 316
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 3 Sep - 09:29 (2016)    Sujet du message: Le Buisson ardent. Répondre en citant

Merci de nous faires faire découvrir ces paraboles de l"Ancien Testament que je méconnaissais totalement.
_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:05 (2016)    Sujet du message: Le Buisson ardent.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de DIEU. -> L'Ancien Testament. -> Les Paraboles dans l'Ancien Testament. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS