Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La deuxième guerre.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Guerres de Religion dans le Royaume de France. -> Guerres de Religion dans le Royaume de France. -> Deuxième guerre de Religion (1567-1568)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 11 461
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 08:28 (2016)    Sujet du message: La deuxième guerre. Répondre en citant



Après avoir connu la paix pendant quatre ans, le royaume de France est de nouveau la proie des armes.
La reprise des hostilités en 1567 s'explique pour trois raisons : l'échec de l'Édit d'Amboise qui ne laisse la liberté de culte qu’aux nobles, le contexte international orageux et la rivalité de cour entre le prince de Condé et le jeune frère du roi, Henri duc d'Anjou.

L'ambitieux Condé prend ombrage de l'ascension politique du jeune prince à peine âgé de seize ans et quitte la cour pour manifester sa contrariété.
En 1567, le roi d'Espagne Philippe II expédie une armée pour punir la révolte iconoclaste des protestants flamands, appelée révolte des gueux aux Pays-Bas.
Les protestants français et flamands ne cessent alors de s'entraider. L'armée espagnole envoyée depuis le Milanais se dirige vers les Pays-Bas en longeant la frontière française. L'approche ennemie ravive les craintes du roi de France qui décide de lever plusieurs bataillons suisses pour prévenir une éventuelle attaque espagnole sur la France. Cette levée suscite l’inquiétude des protestants français restés méfiants depuis l’entrevue de Bayonne, dont l’issue est restée secrète. De nouveaux incidents éclatent en province (le massacre de la Michelade).

La deuxième guerre éclate précisément le 28 septembre 1567 lorsque le prince de Condé tente de s'emparer de la famille royale par la force (Surprise de Meaux) pour « le libérer des influences étrangères néfastes ».
L'échec du complot fait craindre aux protestants des représailles. Ils s'emparent du pouvoir dans les villes où ils sont puissants.
Catherine de Médicis abandonne sa politique de tolérance. Michel de l'Hospital est disgracié. Les villes protestantes du Midi se soulèvent à nouveau et les deux armées s'affrontent à nouveau.
À la tête de l'armée protestante, Condé s'établit à Saint-Denis, en vue d'affamer Paris. Mais le 10 novembre il est repoussé lors de la bataille de Saint-Denis quoiqu'indécise, notamment à cause de la mort du connétable de Montmorency.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Sep - 08:28 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 11 461
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 08:32 (2016)    Sujet du message: La deuxième guerre. Répondre en citant

Le reste de la campagne se déroule dans le Sud-Est de la région parisienne, entre Loire et Meuse dans un face à face sans affrontements.
De novembre 1567 à février 1568, le duc d’Anjou s’efforce de poursuivre l’armée protestante. Mais Condé et Coligny refusent de livrer bataille avant leur jonction avec les reîtres allemands du prince palatin Jean Casimir. Ils quittent les bords de la Seine pour la Lorraine où doit s’opérer la jonction.
De son côté, l’armée royale attend les troupes allemandes du duc de Saxe et les troupes italiennes du Piémont. Mis à part quelques escarmouches, rien ne se passe.
Les protestants descendent en Bourgogne, traversent la Loire à La Charité, remontent vers Paris et prennent Blois et Chartres.
Le manque de moyens financiers, de part et d’autre, conduit à la signature d'une trêve, dite la paix de Longjumeau le 23 mars 1568 qui remet en place les clauses de l'édit d'Amboise.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:20 (2016)    Sujet du message: La deuxième guerre.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Guerres de Religion dans le Royaume de France. -> Guerres de Religion dans le Royaume de France. -> Deuxième guerre de Religion (1567-1568) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS