Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de DIEU. -> Le Royaume spirituel. -> Abbayes augustiniennes.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 14:45 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant



La façade de l'église abbatiale (XIIIe - XVIe siècle)

Seul vestige de l'église, la façade impressionne : les deux tours asymétriques culminent à 75 et 80 mètres.
Les contreforts massifs sont animés de statues d'apôtres et de saints destinés à accrocher le regarde.


L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes, fondée en 1076 par Hugues le Blanc, est située au sud-ouest de Soissons, en France, sur la colline Saint-Jean.
Hugues le Blanc, seigneur de la région, s'était emparé de plusieurs églises, dont il profitait du revenu. Hugues suivit ensuite la voie que lui traça Thibault de Pierrefonds, évêque de Soissons : fonder un monastère en dehors de la ville dédié à saint Jean dans la paroisse Saint-Jacques qui prit le nom de Saint Jean du Mont. Hugues restitua cinq paroisses : Charly, Montlevon, Saint-Aignan, Le Grand Rozoi et Arthaise plus deux moulins, le Moulin Neuf et le moulin Tauxart sur l'Oise. L'évêque laissa à Hugues la gloire de la fondation. Tous deux demandèrent à Philippe Ier des lettres patentes pour la confirmer. Celui-ci le fit en 1076 en l'augmentant.


_________________


Dernière édition par Liliane le Sam 1 Oct - 06:02 (2016); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Sep - 14:45 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 14:52 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant


Les deux flèches de l'ancienne église abbatiale


Douze ans après, Hugues acheta trente arpents de vignes qu'il donna à l'abbaye en y ajoutant plusieurs héritages en vignes et terres dans la paroisse de Charly. Cette deuxième fondation fut confirmée par Henri, 53e évêque de Soissons, et par le fils d'Hugues. Le monastère prit à cette occasion le nom de Saint-Jean des Vignes.

Une communauté de chanoines joannistes (disciples de Saint Jean) suivant la Règle de saint Augustin s'installèrent à l'abbaye.


_________________


Dernière édition par Liliane le Ven 30 Sep - 15:18 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 15:15 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant



Le Christ en croix (XVIe siècle).
Cette disposition est très rare, un autre cas est répertorié à la cathédrale de Metz. La Croix épouse les montants de la baie, la Crucifixion domine l'abbaye et la ville . De part et d'autre du Christ , on trouve saint Jean et Marie dans une illustration du thème de la Passion.


Destinée à des disciples de Saint Jean qui suivaient la règle de saint Augustin, elle devint la maison mère de l'ordre. Le nombre de chanoines fut fixé par le pape à 90. Y vivaient aussi une trentaine de frères convers et au début quelques sœurs couturières. Ces moines étaient médecins et soignaient par le mélange de toutes sortes de plantes des maladies comme les maux ou l'épilepsie. Ceci explique l'abondance de la décoration florale de l'abbaye, la plus vaste de Soissons qui en comptait sept.

Elle comportait de nombreux bâtiments. Le tout formait à son apogée vers 1520 un vaste ensemble entouré d'une enceinte et d'un fossé. Environ 150 moines en dépendaient ; ils employaient du personnel et exploitaient une trentaine de fermes. Le monastère devint un grand propriétaire foncier. Une quarantaine de paroisses appartenaient aussi à l'abbaye, et les chanoines exerçaient les fonctions de prieurs/curés. L'habit des pères était blanc et celui des frères convers noir et violet.

Les constructions que nous voyons actuellement furent entreprises à la fin du XIIIe siècle. On élève alors le cellier, les portails, le réfectoire, les cuisines, au XIVe, on achève la nef, les tours restant à monter.


_________________


Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 16:22 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant



L'église abbatiale et le cloître



Aux XIIIe et XIVe siècles, de nombreux dons affluèrent apportés par les rois et les grands seigneurs, entre autres le cardinal Jean de Dormans, mais aussi par des personnes plus modestes qui léguèrent argent, terres ou maisons.

Trois donations attribuées aux johannistes servirent à l'instruction des novices. La première de Raoul de Presles à Paris qui donna des bourses perpétuelles, la seconde de Aubert de Bignicourt qui fonda le collège Sainte-Catherine de Soissons et en confiant sa direction aux moines de Saint-Jean. La troisième est de Jean de Dormans qui donna la direction de Dormans-Beauvais.

Survint la guerre de Cent Ans, les chantiers furent détournés de leurs attributions primitives et l'on se mit à construire des remparts (vers 1375). Dans l'enceinte s'installa en 1414 le quartier général de Charles VI et des Armagnacs assiégeant la ville qui fut investie et pillée.


_________________


Dernière édition par Liliane le Sam 1 Oct - 06:04 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 17:48 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant



Le réfectoire (XIIIe siècle)


Singulièrement placé à l'ouest du site abbatial, le réfectoire de 40 mètres de long est formé de deux nerfs séparées par une élégante file de colonnes. A noter la chaire du lecteur dans le mur est et les deux roses du mur nord où subsistent quelques traces de décors peints du XIV : à droite, le Jugement dernier ; à gauche, une Crucifixion en partie recouverte par une Résurrection.
Le réfectoire est transformé en dortoir pour militaires en 1796.

_________________


Dernière édition par Liliane le Sam 1 Oct - 06:05 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 17:51 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant


Le grand cloître (XIIIe - XIVe siècle)


Au cœur de l'abbaye, le grand cloître ne possède plus que deux galeries, abîmées par les guerres. Au Moyen Age, les galeries desservaient à l'ouest le réfectoire et le passage des convers, au nord l'église abbatiale , à l'est la sacristie, la salle capitulaire, le passage pour accéder aux jardins, la bibliothèque et les dortoirs à l'étage, au sud le logis de l'abbé(disparu) et les cuisines. Le décor sculpté des chapiteaux s'inspire des plantes communes utilisées dans la pharmacopée médiévale : géranium, berce, armoise houblon....
_________________


Dernière édition par Liliane le Sam 1 Oct - 06:05 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 17:58 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant


Salle capitulaire (XIIIe siècle)


En 1544 l'abbaye dut prêter sa grande salle à Charles Quint pour qu'il vînt y préparer le traité de Crépy-en-Laonnois avec François 1er.
En 1567 l'abbaye ne résiste pas à l'assaut des Huguenots commandés par le prince de Condé frère de Charles de Bourbon, abbé de Saint Jean, s'emparent de Soissons par surprise. Les moines pensèrent que leur abbé allait intervenir pour que leur abbaye soit épargnée, il n'en fut rien, et seule la fuite par un égout débouchant dans les remparts leur permis à tous de s'échapper.
Saint-Jean fut saccagée, l'église fut transformée en écurie

_________________


Dernière édition par Liliane le Sam 1 Oct - 06:44 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Sam 1 Oct - 06:27 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes Répondre en citant


Gravure du chanoine Barbaran (1673), présente l'abbaye restaurée, un siècle plus tard.


Durant la guerre de Cent Ans, la priorité est donnée aux fortifications qui enserrent l'abbaye : trois tours, sept tourelles, une entrée fortifiée avec pont-levis. C'est dans cet ensemble imposant que se rend Charles Quint en 1544.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:22 (2016)    Sujet du message: L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de DIEU. -> Le Royaume spirituel. -> Abbayes augustiniennes. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS