Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le château d'Écouen.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Patrimoine du Royaume -> Architectures. -> Architecture de la Renaissance.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 08:38 (2016)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant




Situé sur une butte offrant un panorama sur la plaine de France, le château d'Écouen fut construit à partir de 1538 par le connétable de France, Anne de Montmorency (au service de François Ier puis d'Henri II).

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Dernière édition par Cathy le Mer 5 Oct - 08:54 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Oct - 08:38 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 08:40 (2016)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Montmorency fit raser la forteresse médiévale qui s'y dressait auparavant.

Il s'agit de l'une des possessions du connétable qui disposait de plus de 130 châteaux et 600 fiefs simultanément.
C'était l'homme le plus puissant du royaume, rival de la famille des Guise.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 08:42 (2016)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Le plan d'origine, dû à un architecte inconnu, en 1538, est un quadrilatère flanqué de quatre pavillons d'angle.
En 1547, Anne de Montmorency fit appel à Jean Bullant pour achever l'aile Nord et construire le portique de l'aile Sud.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Dernière édition par Cathy le Mer 5 Oct - 08:56 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 08:49 (2016)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Les douves et la base de tour médiévales.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 08:53 (2016)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant


_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 749
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 20:02 (2016)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant

Superbe sur son assise médiévale encore visible. :lys
_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
serge gustave
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2013
Messages: 1 084
Localisation: rouvroy 62320

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 15:41 (2016)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant

 Merci Beaucoup  Dame Cathy et Dame Liliane  :roi
pour vos publications ,  très jolies photos et texte instructif 


Revenir en haut
MSN
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 08:58 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant

Ecouen était au VIIe siècle une terre dépendante de l'abbaye de Saint-Denis. Elle passa sans doute peu avant l'an mil entre les mains de Bouchard II de Montmorency. Ce noble turbulent avait en effet pris la fâcheuse habitude de piller systématiquement les possessions du monastère dionysien. Ses successeurs immédiats, Thibaut, Bouchard III et Hervé, se montrèrent beaucoup plus pacifiques et se rapprochèrent des monarques capétiens. Thibaut reçut même la prestigieuse charge de connétable du roi Philippe Ier (1160-1108). La famille de Montmorency donnera d'ailleurs pas moins de six connétables à la France. Bouchard IV renoua avec la tradition du seigneur brigand et fut ramené à de meilleurs sentiments par Louis VI le Gros en 1101. Désormais, la destinée de la famille de Montmorency resta intimement liée à celle de la maison capétienne. Nous retrouvons notamment Mathieu II aux côtés de Philippe Auguste sous les murs de Saint-Jean-d'Acre en 1191, et à Bouvines en 1214.

Le vieux château médiéval d'Ecouen fut détruit en 1538 par l'héritier de l'antique lignée : Anne de Montmorency. Ce puissant personnage, fils de Guillaume de Montmorency et né à Chantilly en 1492, dut sa prospérité à François d'Angoulême (futur François Ier). Anne suivit le roi en Italie, obtint le grade de Maréchal de France en 1522, puis la charge de connétable en 1538. La même année, il lançait le chantier d'Ecouen qui devait durer 17 ans. Cet homme de guerre redoutable doublé d'un politique avisé, était également un passionné d'art, un bibliophile averti et un mécène éclairé. Son mariage avec Madeleine de Savoie augmenta encore l'étendue de ses richesses. A sa mort, en 1567, il possédait 130 châteaux, dont Chantilly et Fère-en-Tardénois. Henri II (1547-1559) aimait venir le retrouver à Ecouen pour d'interminables parties de chasse. Une tradition rapporte que le monarque aurait pour la première fois rencontré dans la galerie de Psyché sa célèbre maîtresse, Diane de Poitiers.

Ecouen demeura entre les mains de la même famille jusqu'en 1632, date à laquelle Henri II de Montmorency, peu favorable aux méthodes de gouvernement de Richelieu, eut la tête tranché sur ordre du cardinal. Richelieu attribua toutefois Ecouen à Charlotte d'Angoulême, sœur du supplicié. La lignée s'éteignit en 1696 et la dernière héritière, la duchesse de Joyeuse, légua son château à Henri-Jules de Bourbon, fils du grand Condé. Mais les Condé préférèrent largement séjourner à Chantilly plutôt qu'à Ecouen et c'est le premier palais qui bénéficia de toute l'attention des ces seigneurs omnipotents. Certains éléments décoratifs furent d'ailleurs transférés d'Ecouen à Chantilly. Pour bénéficier d'une meilleure vue sur les alentours, les Condé firent abattre l'aile est d'Ecouen en 1787.

Pillé et confisqué à la Révolution, le château devint tour à tour un lieu de réunion de patriotes, une prison militaire et un hôpital. Napoléon Ier y installa en 1805 un pensionnat de jeunes filles, pour les enfants de chevaliers de la Légion d'Honneur. Louis XVIII redonna Ecouen aux Condé sous la Restauration et Louis-Napoléon (futur Napoléon III) réouvrit le pensionnat en 1850. Les cours se poursuivirent à Ecouen jusqu'en 1962… Ecouen fit alors l'objet d'un vigoureux programme de restauration et abrite depuis 1977 les collections du Musée National de la Renaissance.



Façade nord du château. L'avancée centrale abrite une vaste cage d'escalier qui fut ajoutée lors de la construction.


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 10:47 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant

Certains des plus grands architectes et artistes de la Renaissance se sont affairés à Ecouen : Jean Bullant, Bernard Palissy, Masséot Abasquene, Jean Goujon et peut-être Nicolo Dell'Abbate.

Le château est planté sur le flanc d'une colline dominant la plaine de France. Il forme un quadrilatère cantonné aux angles de pavillons rectangulaires surélevés et en légère saillie. Il est cerné sur les côtés est, sud et ouest, par de larges fossés secs, autrefois enjambés à l'est et à l'ouest par des ponts-levis. Il n'y a en revanche aucun aménagement de ce type au nord, la pente de la colline étant suffisamment dissuasive.

Le palais s'agence autour d'une vaste cour carrée. Les ailes nord et sud étaient dévolues à l'habitation. La première abritait les somptueux appartements royaux, avec une grande salle de réception, la seconde, ceux du connétable et de son épouse. Chacune possède un bel escalier à rampes droites superposées, de nombreuses peintures murales représentant essentiellement des scènes bibliques sur fond de mythologie antique, des majoliques... L'aile ouest cache une longue galerie de réception appelée galerie de Psychée. L'aile orientale enfin, n'avait aucune destination résidentielle, mais comportait à l'origine un portail monumental. Elle fut abattue en 1787 sur instruction des Condé qui désiraient jouir d'une vue dégagée sur la campagne. Elle est clairement détaillée dans les gravures d'Androuet du Cerceau. Elle fut remplacée sous le Premier Empire par l'actuelle entrée, œuvre de l'architecte Peyre. Il nous faut noter que la chapelle, ainsi que de nombreux édifices religieux du XVIe siècle, a conservé une architecture de style gothique comme à Blois. Les vitraux et l'autel de Jean Goujon ont été déplacés à Chantilly.

Les façades donnant sur la cour sont d'une grande sobriété. Il est possible de lire la chronologie du chantier sur les lucarnes du second niveau. Les plus sobres sont également les plus anciennes. Les plus récentes ont fait l'objet d'un raffinement décoratif particulier. Au centre de l'aile sud enfin, se dresse un monumental portail de style grec, dit " Portail des Esclaves ", dû à Jean Bullant. La porte ouvrant sur l'escalier est enserrée entre deux paires de colonnes corinthiennes cannelées. Des niches basses abritaient autrefois deux statues de Michel Ange. Le pape Jules II (1503-1513) les avait commandées au célèbre artiste toscan pour orner son tombeau. L'ensemble ne fut jamais achevé et Robert Strozzi, membre d'une riche et illustre famille florentine, les offrit au roi François Ier. Son fils Henri II les donna à Anne de Montmorency. Les deux statues figurent aujourd'hui au musée du Louvre.



L'entrée principale du château. L'aile ouest comportait à l'origine un remarquable portail, mais fut démolie à la fin du XVIIIe siècle et rebâtie de manière plus sobre sur ordre de Napoléon Ier. Au XVIe siècle, le château était protégé par un châtelet muni d'un pont-levis, dont on aperçoit la base au premier plan.


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 11:07 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Une lucarne du pavillon sud-ouest. Ces lucarnes ont des formes irrégulières aux décorations variables d'une aile à l'autre. Elles témoignent de l'évolution progressive des goûts pendant le chantier.


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 11:10 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



La cour intérieure vue depuis l'aile ouest. Le décor sculpté reste austère, comparé aux autres châteaux d'époque François Ier.


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 11:12 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Entrée de l'aile sud. Ce superbe portail, œuvre de Jean Bullant, introduit en France un style résolument classique et monumental.


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 11:14 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Portail de l'aile nord. Plus ancien, il est d'une facture plus simple que celui de l'aile sud, auquel il fait face.


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 11:16 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Les grands escaliers du château sont droits et superposés rampes sur rampes, innovation de la Renaissance.


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 632
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 11:18 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen. Répondre en citant



Porte d'entrée de la chapelle. Son décor est résolument Renaissance.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:49 (2018)    Sujet du message: Le château d'Écouen.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Patrimoine du Royaume -> Architectures. -> Architecture de la Renaissance. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS