Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Moulin et chateau fortifiés de Lustrac

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Patrimoine du Royaume -> Châteaux & Forteresses. -> Forteresses du Duché d' Aquitaine.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 14:52 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant



Entre Villeneuve-sur-Lot et Fumel, le moulin de Lustrac, à Trentels, est l’un des plus beaux moulins le long du Lot.
Indissociable du puissant château dont seuls quelques mètres les séparent, il apparaît dès 1296 et a appartenu à diverses familles successives dont les Lustrac.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Oct - 14:52 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 300
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 14:57 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant

C'est un site exceptionnel, je n'ai jamais vu d'équivalent en France, sans doute d'autres existent.
_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 15:05 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant



Ce puissant bâtiment quadrangulaire aux murs percés de rares et étroites ouvertures dont seul le deuxième étage à colombages vient atténuer la sévérité, constitue véritablement le prolongement sur le Lot de la forteresse contiguë. Renforcé d’une échauguette d’angle et d’une bretèche protégeant la porte, il illustre la puissance économique et politique des Lustrac dont le rôle régional fut considérable, tout particulièrement au XVIème siècle.

Une longue chaussée destinée à fournir l’eau nécessaire, coupe la rivière en diagonale et a entraîné la mise en place au XIXème siècle d’une écluse entre moulin et château, séparant les deux édifices l’un de l’autre

_________________


Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 15:12 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant



Quand Édouard Ier reprend possession de l'Agenais, en 1279, après le traité d'Amiens, il va entreprendre, vers 1289, de rendre navigable le Lot pour faciliter le transport des marchandises du Quercy vers Bordeaux. Il fait construire onze barrages sur le Lot à la fin du XIIIe siècle dans le bailliage de Penne, sur un parcours de 22 kilomètres. Il a chargé son connétable à Bordeaux, d'Angolive, de mettre une somme de 10 000 livres à disposition de maître André pour mener à bien l'entreprise. La construction a été confié à différents entrepreneurs. C'est ainsi qu'on voit les Lustrac se charger de la construction d'un barrage. Ces travaux commencés en 1291 vont être réalisés rapidement pour un coût qui n'a pas dépassé 4 000 livres. Ils vont être arrêtés en 1294 quand Philippe le Bel saisi l'Agenais pour ne le rendre au roi d'Angleterre qu'en 1303.

Foulque de Lustrac construit en 1296 le moulin auquel il a donné son nom en rive droite du Lot. Il s'appuie sur un de ces barrages qui est appelé dans l'enquête de 1311, tantôt de Mont-Navès, tantôt de Lamothe-Motriac.

Il est mentionné en 1311 dans une enquête faite par Guillaume Cazes, juge d'Agen, à la demande du roi d'Angleterre. Pour accaparer les droits de péage, les seigneurs des environs ont fait construire à proximité des édifices fortifiés.

La possession de ce moulin a donné les moyens à la maison de Lustrac de s'élever peu à peu au premier rang des seigneurs de l'Agenais.

En 1372, le duc d'Anjou donne 300 francs d’or à Bernard de Lustrac pour la fortification du château et du moulin.

_________________


Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 15:25 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant

Effectivement, cet ensemble est particulier. Je n'en connait pas d'autre.
_________________


Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 15:31 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant



Le moulin est reconstruit au XVIe siècle.

En 1597, à la mort de Marguerite de Lustrac, fille d'Antoine II de Lustrac (v.1490-1556) et de Françoise de Pompadour (1496-1548), veuve de Jacques d'Albon, seigneur de Saint-André, maréchal de France, puis de Geoffroy de Caumont, le moulin et la seigneurie sont vendus par sa fille Anne de Caumont à la famille de Masparrault. Le site est au XVIIe siècle la propriété des de Lespinette le Mairat, puis, de la famille de Garrisson.

L'intendant Claude Pellot a écrit à Colbert en 1664 pour lui démontrer l'utilité de rendre navigable de Lot pour l'économie du Quercy et du Rouergue en leur permettant de transporter leurs marchandises jusqu'à Bordeaux. Des travaux entrepris au XIVe siècle avaient rendus le Lot navigable de Villeneuve-sur-Lot à Aiguillon. Les travaux « extraordinairement pénibles » entrepris entre 1664 et 1669 vont la rendre navigable entre Villeneuve et Cahors en construisant des écluses à la « mode de Hollande »5. Un plan de 1696 montre la disposition du moulin, de l'écluse et du château. Au total, entre Aiguillon et la frontière avec le Quercy, il y avait douze écluses, huit à la charge du roi et quatre à la charge de propriétaires ayant des moulins sur la rivière (procès-verbal de la visite des écluses de 1767). L'ordonnance de Louis XIV sur le fait des Eaux et Forêts du 13 août 1669 a réaffirmé que les rivières faisaient partie du domaine royal et a permis d'entamer les rénovations nécessaires à la navigabilité des rivières.


_________________


Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 15:49 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant



Le château de Lustrac construit vraisemblablement dans la première moitié du XIVe siècle en une tour de garde, comme on en voit dans toute la région sur les rives du Lot.
Dans le quatrième quart du XIVe siècle, cette tour primitive est agrandie à la demande du duc d’Anjou, désireux de fortifier le front agenais contre les Anglais. Mais c’est surtout avec les adjonctions des XVe et XVIe siècles que le château de Lustrac prend l’aspect que l’on connaît.
Deux corps de logis rectangulaires viennent alors s’articuler à l’ouest et au nord autour d’une cour intérieure presque carrée. Ils sont entourés de murailles en pierre et brique, flanquées sur leurs angles de tours quadrangulaires. L’ancien donjon constitue désormais la tour sud-ouest de l’ensemble.

_________________


Revenir en haut
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 726
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 15:54 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant



L’ampleur de la construction traduit assez bien la volonté des seigneurs de Lustrac de montrer la puissance et la richesse de leur fief. Cette résidence n’est d’ailleurs pas leur seule possession dans la région. En effet, sur la même rive en aval, ils détiennent également les maisons fortes de Rigoulières et de Ferrassou. Le château de Lustrac est abandonné par les Scorbiac à la Révolution, époque à laquelle les tours sont arasées.
Il est ensuite repris en 1891 par le maire d’Agen, Joseph Meynot, qui acquiert aussi le moulin.

Une scierie est alors installée dans la cour du château et complète l’activité du moulin transformé en minoterie.

Le château de Lustrac est racheté, avec le moulin, dans les années 1960. Sa restauration entraîne la surélévation des tours sud-ouest, nord-ouest et nord-est.
Le moulin et le château sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1988.


_________________


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 247
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Sam 22 Oct - 15:58 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac Répondre en citant

Merci pour tout ces informations sur ce moulin fortifiés dame Liliane.
_________________
Par la Croix et l'Epée au Service de Notre-Dame


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:10 (2016)    Sujet du message: Moulin et chateau fortifiés de Lustrac

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Patrimoine du Royaume -> Châteaux & Forteresses. -> Forteresses du Duché d' Aquitaine. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS