Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Henri de France 1519-1559.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Souverains de la Maison de Valois-Angoulème. -> Les Valois-Angoulème. -> Henri II 1519-1559.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 294
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 08:53 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant



Henri II, né le 31 mars 1519 à Saint-Germain-en-Laye et mort le 10 juillet 1559 à Paris, est roi de France de 1547 à sa mort.

Deuxième fils de François Ier et de Claude de France, il devient l'héritier du trône à la mort de son frère aîné en 1536.
Il reçoit alors les titres de dauphin et de duc de Bretagne.


Sacré roi de France le 26 juillet 15471 à Reims, il prend comme emblème le croissant de lune, qui est depuis toujours celui de la maison d'Orléans à laquelle il appartient en tant que fils cadet de François Ier. Ses devises sont « L'émule du soleil est pleine » et « Jusqu'à ce qu'elle remplisse le monde entier ».
Roi parfaitement représentatif de la Renaissance française, Henri II poursuit l'œuvre politique et artistique de son père. Il continue les guerres d'Italie, en concentrant son attention sur l'empire de Charles Quint qu'il parvient à mettre en échec.
Henri II maintient la puissance de la France mais son règne se termine sur des événements défavorables comme la défaite de Saint-Quentin (1557) et le traité du Cateau-Cambrésis qui met un terme au rêve italien.
Son règne marque également l'essor du protestantisme qu'il réprime avec davantage de rigueur que son père. Devant l'importance des adhésions à la Réforme, Henri II ne parvient pas à régler la question religieuse, qui débouche après sa mort sur les guerres de religion.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Oct - 08:53 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 294
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 09:02 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant



Il épouse le 28 octobre 1533 Catherine de Médicis, fille de Laurent II de Médicis, unique héritière de ses biens et nièce de Léon X, mais son cœur reste voué à sa confidente et préceptrice depuis l'âge de 15 ans Diane de Poitiers (avec qui il semble n'entretenir un adultère qu'après 1538 seulement).
Il succède à son frère François, mort en 1536, comme dauphin et duc de Bretagne, sans en gouverner le duché dont son père garde l’usufruit.
Après avoir fait ses armes en Picardie, Henri rejoint les armées françaises au Piémont pour en commander l'avant-garde, participe à la prise de Moncalieri (23 octobre 1537), où il rencontre Filippa Duci pour une brève aventure dont naît son premier enfant, Diane de France. Cette naissance rassure le dauphin sur sa capacité à assurer sa descendance malgré l'absence d'héritier 4 ans après son mariage.
Le 9 février 1540, Henri est investi de la jouissance de son duché, « pour son entretenement », le roi conservant la haute main sur les affaires du Dauphiné et du duché. Henri n'a en réalité aucune marge de manœuvre politique, son autorité se limite à la nomination de ses courtisans et amis à des charges et des terres. Ainsi donne-t-il à sa maîtresse Diane de Poitiers les anciennes terres ducales de Rhuys et de Fougères.

La rupture entre le roi et le dauphin éclate à la disgrâce du connétable de Montmorency en 1541 auquel le dauphin était très attaché.
La cour se trouve alors divisée en deux partis :
. le parti du dauphin avec sa maîtresse Diane de Poitiers
. le parti du roi avec la duchesse d’Étampes opposant le duc d’Orléans à Henri ce qui brouille définitivement les deux frères.
En août 1542, il commande l'armée du Roussillon dans la quatrième campagne de son père et de ses alliés allemands et turcs contre Charles Quint et participe au siège de Perpignan.
À l'automne 1544, il repousse les Anglais dans Calais, lève le siège de Montreuil, et échoue de peu à reprendre Boulogne-sur-Mer, finalement rachetée en 1547.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 294
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 09:14 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant



Roi de France.


L'année 1547, avec la disparition de François Ier et l'avènement d'Henri II, voit un renouvellement complet du personnel de la Cour et des conseillers du souverain. L'ancienne faction au pouvoir est chassée sans ménagement et certains hauts responsables politiques sont emprisonnés et poursuivis par la justice royale. Les places au sein du conseil royal et les charges honorifiques de la cour sont redistribuées aux proches du nouveau roi : à côté d'Anne de Montmorency, on trouve désormais Jacques d'Albon de Saint-André fait maréchal et premier gentilhomme de la Chambre, et les princes Lorrains, les frères François futur duc de Guise, et Charles, cardinal de Guise, futur cardinal de Lorraine.

Le nouveau roi, à 28 ans, désire marquer une rupture avec le train de vie de son prédécesseur et un courant d'austérité souffle passagèrement sur la cour royale. Le nombre de dames d'honneur est réduit et l'accès à la personne royale, resserré. Henri II s'entoure de nouveaux conseillers.

Les relations étrangères.

L'Angleterre.
Dès 1548, Henri II connaît son premier conflit en tant que roi de France. Il se heurte au roi d'Angleterre Édouard VI, qui s'offusque de la réception à la cour de France de Marie Stuart, reine d'Écosse, qui doit épouser le dauphin François. La jeune reine d'Écosse est obligée de se réfugier en France pour échapper aux troupes anglaises qui entendent marier Marie à Édouard VI.

Le Saint-Empire romain germanique.
Dès 1551, Henri II écoute les prince réformés d'Allemagne, qu'il avait bien connus lorsqu'il était dauphin.
En janvier 1552, il reçoit à Chambord le margrave Albert de Brandebourg qui lui suggère d'occuper Cambrai, Verdun, Toul et Metz (ces trois dernières villes constituant les Trois-Évêchés), cités d'empire de langue française et bénéficiant traditionnellement d'une certaine autonomie. Henri II y prendrait le titre de Vicaire d'Empire. Le traité de Chambord est signé le 15 janvier 1552, scellant l'alliance d'Henri II avec les princes réformés, contre Charles Quint.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 294
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 09:20 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant

Répression du protestantisme.

Sous le règne d'Henri II, la réforme protestante continue de se développer. Sous l'influence de Diane de Poitiers, le roi, fervent catholique, décide de prendre de sévères mesures à l'égard de la nouvelle religion.
Dès le 8 octobre 1547, une chambre ardente est constituée au Parlement de Paris, chargée de connaître des procès d'hérésie, avec à sa tête l'inquisiteur Matthieu Ory.
En trois ans, elle rend plus de 500 arrêts contre les protestants, et est à l'origine d'une violente répression à leur encontre entre 1547 et 1549.
Le 19 novembre 1549, l'Édit de Paris rend une partie de leur pouvoir aux juges ecclésiastiques.
Le 27 juin 1551, l'Édit de Châteaubriant remet aux juges séculiers les causes des "hérétiques" ayant provoqué des troubles et coordonne la répression.
Seuls les catholiques sont autorisés à ouvrir des écoles.
Il est complété le 24 juillet 1557 de l'Édit de Compiègne, qui accentue la répression, y compris avec les catholiques qui aident ou hébergent des protestants.
Malgré tous les édits répressifs, le protestantisme connaît à la fin des années 1550 une croissance exponentielle qu'il n'avait encore jamais connue.
Les adhésions se multiplient dans la noblesse.
Deux princes du sang, Antoine de Navarre et son frère le prince de Condé contribuent à diffuser les nouvelles idées en se faisant notamment accompagner dans leurs déplacements par des ministres. Les deux frères participent également aux célébrations du Pré-aux-Clercs organisées à Paris par les protestants en mai 1558 et auxquelles participent plusieurs centaines de personnes. Les premières églises réformées se mettent en place et en mai 1559, a lieu le premier synode national des églises, au Faubourg Saint-Honoré, qui publie la Confession de foi des églises françaises en 40 articles.
Un mouvement de sympathie naît au sein-même de la cour, dans l'entourage de la reine, de la sœur du roi, Marguerite et du roi lui-même avec les neveux d'Anne de Montmorency - François d'Andelot, le cardinal de Châtillon et l'amiral Gaspard de Coligny. Comme eux, de nombreux gentilshommes hésitent par fidélité au roi à afficher leurs convictions.
La visibilité croissante du protestantisme accentue l'aversion des catholiques intransigeants et renforce les crispations.
En septembre 1557, une émeute éclate à Paris rue Saint-Jacques, où des réformés s'étaient rassemblés, Henri II est victime d'une tentative d'assassinat par un dénommé Caboche, vite maîtrisé par la garde du roi, et exécuté dans les heures ayant suivi son arrestation, sans procès ni interrogatoire.
Cette promptitude à exécuter le régicide entraîne à l'époque la conviction qu'il s'agit d'un attentat commandité par le parti protestant, sans que la preuve ait pu en être apportée.
Henri II répond aux tensions religieuses avec l'Édit d'Écouen, le 2 juin 1559, qui stipule que tout protestant révolté ou en fuite sera abattu et nomme également des commissaires chargés de poursuivre les réformés.
De nombreux parlementaires sont acquis aux idées de la Réforme et, à l'occasion de la mercuriale du 10 juin, le roi embastille ceux qui critiquent ouvertement sa politique de répression. La plupart se rétractent, à l'exception d'Anne du Bourg, qui est brûlé en place de Grève quelques mois après la mort du roi.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 294
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 09:26 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant



À l'occasion du double mariage d'Élisabeth de France avec Philippe II d’Espagne et de Marguerite de France, sœur du roi, avec le duc de Savoie, un tournoi est organisé le 30 juin 1559 rue Saint-Antoine, la plus large rue de Paris à l’époque, car elle a déjà les dimensions qu’on lui connaît de nos jours.
Au cours d’une joute se déroulant devant l’hôtel de Sully (soit au niveau de l’actuel numéro 62), Henri II est grièvement blessé d’un coup de lance accidentel par Gabriel de Lorges, comte de Montgommery, capitaine de sa Garde écossaise. Il est transporté à l’hôtel des Tournelles, résidence royale toute proche située à l'emplacement de l'actuelle place des Vosges. Malgré les soins des médecins et chirurgiens royaux dont Ambroise Paré, autorisé à reproduire la blessure sur des condamnés à mort afin de mieux la soigner, et André Vésale, chirurgien particulier de Philippe II d’Espagne appelé d'urgence de Bruxelles au chevet du blessé, le roi meurt dans d'atroces souffrances le 10 juillet 1559.
Les entrailles et le cœur du monarque furent portés à l'église des Célestins, tandis que le corps était embaumé.
Le 29 juillet 1559, on exposa l'effigie du roi sur une estrade haute de quatre marches, surmontée d'un dais. Paré des ornements royaux (la couronne fermée, la tunique de satin violet semée de fleur de lys, le manteau fourré d'hermine), tandis que le sceptre et la main de justice étaient placés de part et d'autre, le mannequin témoignait de l'éclat permanent de la dignité royale.
Pendant six jours, on servit les repas comme s'il s'agissait d'un être vivant.
Le 5 août 1559, l'effigie fut enlevée. Le cercueil abritant le corps périssable du monarque était désormais exposé seul, sur de simples tréteaux.
Le 11 août 1559, l'effigie et le corps furent portés solennellement à la cathédrale Notre-Dame, où l'on célébra deux jours des messes de requiem et enfin le 13 août 1559, le cortège funèbre se rendit à Saint-Denis.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 5 294
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 09:30 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant

Descendance.

Bien que longtemps considérée comme stérile, Catherine de Médicis donne à Henri II dix enfants, dont trois morts en bas âge :
. François (1544-1560), roi de France de 1559 à 1560 sous le nom de François II.
. Élisabeth (1545-1568), épouse Philippe II d'Espagne (1559).
. Claude (1547-1575), épouse Charles III de Lorraine (1559).
. Louis (1549-1550), duc d'Orléans.
. Charles (1550-1574), roi de France de 1560 à 1574 sous le nom de Charles IX.
. Henri (1551-1589), roi de Pologne (1574) puis roi de France de 1574 à 1589 sous le nom de Henri III.
. Marguerite (1553-1615), épouse Henri III de Navarre en 1572.
. François (Hercule) (1555-1584), duc d'Alençon puis d'Anjou.
. Victoire (1556-1556).
. Jeanne (1556-1556).

Il a également des enfants illégitimes :
. Diane de France (1538-1619), épouse de François de Montmorency, puis duchesse d'Angoulême (de Filippa Duci).
. Henri d'Angoulême (1551-1586), gouverneur de Provence en 15806 et grand prieur de France (de Jane Stuart).
. Henri de Saint-Rémi (1557?-1621) (de Nicole de Savigny).

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Le Téméraire
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2012
Messages: 2 106
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 11:46 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant

Merci dame Cathy pour votre belle publication.
_________________
« L'adversité rend sage. »


Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 11 452
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 19:04 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant


_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Liliane
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 4 696
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 21:01 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559. Répondre en citant

belle publication Cathy
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:38 (2016)    Sujet du message: Henri de France 1519-1559.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Souverains de la Maison de Valois-Angoulème. -> Les Valois-Angoulème. -> Henri II 1519-1559. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS