Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Début du règne personnel en 1722.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Souverains de la Maison capétienne de Bourbon -> La dynastie de Bourbon. -> Louis XV 1710-1774.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 31 Mai - 08:45 (2017)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722. Répondre en citant



Le jeune Louis XV est sacré et couronné à Reims le 25 octobre 1722.

Il atteint sa majorité (13 ans) l'année suivante et est déclaré majeur lors du lit de justice du 22 février 1723. Cependant, trop jeune encore pour régner par lui-même, il laisse l'exercice effectif du pouvoir tout d'abord au duc d'Orléans et au cardinal Dubois.
Les deux meurent à quelques mois d'intervalle, à la fin de l'année 1723.
En 1724, le Roi, probablement sous influence, signe une révision du Code noir. Destiné à la Louisiane, il s'agit d'un durcissement de la version précédente édictée par son arrière grand-père. Notamment, les mariages entre Noirs et Blancs sont interdits.
C'est le duc de Bourbon, prince du sang, qui devient alors le principal conseil du roi. Pendant que celui-ci termine son éducation et s'adonne à de nouveaux plaisirs, comme ceux de la chasse, le duc de Bourbon cherche à trouver une épouse pour le roi.
La première pressentie, l'infante Marie-Anne-Victoire de Bourbon, est fiancée en 1721 à Louis XV, alors qu'elle n'a que trois ans. Mais le duc de Bourbon, craignant que le jeune roi, de santé fragile, ne décède sans enfant mâle s'il fallait attendre que sa fiancée soit en âge d'avoir des enfants, et craignant alors de perdre sa place privilégiée en cas de transmission de la couronne à la branche d'Orléans, rompt les fiançailles en 1725.
La recherche d'une autre fiancée parmi les princesses d'Europe est dictée par la santé fragile du roi, qui nécessite une rapide descendance. Après avoir dressé une liste des cent princesses d'Europe à marier, le choix se porte sur Marie Leszczyńska, princesse catholique et fille du roi détrôné de Pologne Stanislas Leszczynski. Le mariage n'est d'abord pas très bien vu en France, la jeune reine étant perçue comme de trop faible extraction pour un roi de France.
Mais les époux se plaisent (malgré les sept ans qui les séparent, Marie Leszczyńska ayant 22 ans et Louis XV seulement 15) et la reine est rapidement appréciée du peuple pour sa charité. Après un mariage par procuration le 15 août dans la cathédrale de Strasbourg afin de valoriser la province d'Alsace récemment annexée, la cérémonie du mariage est célébrée à Fontainebleau le 5 septembre 1725.
À la suite de ce mariage, et malgré l'insistance de la reine qui le considérait comme son mentor, Louis XV écarte le duc de Bourbon du pouvoir et l'exile dans ses terres à Chantilly. Avec cet exil, Louis XV décide également de supprimer la charge de premier ministre. Il appelle auprès de lui le cardinal de Fleury, son ancien précepteur. Celui-ci commence alors auprès du roi une longue carrière à la tête du royaume, de 1726 à 1743.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Mai - 08:45 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 750
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Jeu 1 Juin - 07:57 (2017)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722. Répondre en citant

Jolie peinture du Sacre.
_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Sam 3 Juin - 07:40 (2017)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722. Répondre en citant


Ministère du cardinal de Fleury

Le renvoi du duc de Bourbon marque le début du règne personnel du roi adolescent.
En fait, se réfugiant derrière l'ombre tutélaire du feu Louis XIV, le jeune roi, orphelin trop tôt, abandonnera la totalité du pouvoir au cardinal de Fleury, le précepteur fidèle qui avait su capter son affection. Ainsi, bien qu'instruit et désireux d'accomplir au mieux sa charge, il commence son règne le 16 juin 1726 en fixant les cadres de son gouvernement, annonçant à son « Conseil d'En Haut », outre la fin de la charge de premier ministre, sa fidélité à la politique de Louis XIV. son arrière-grand-père :

De 1726 jusqu'à sa mort en 1743, le cardinal dirige donc la France aux côtés du roi. La situation est alors inédite.
C'est la première fois qu'un ancien précepteur de roi devient de facto Premier ministre.
Louis XV, désireux de garder auprès de lui son mentor auquel il était profondément attaché, qui avait déjà des charges importantes et en qui il avait totale confiance, donne au cardinal de Fleury pourtant septuagénaire un pouvoir extrêmement étendu. Les dix-sept ans de pouvoir de Fleury qui permettent à celui-ci d'administrer au jour le jour le royaume, pour l'historien Michel Antoine, « délimitent dans le règne une période caractéristique et importante, tant pour l'extension du royaume et son rayonnement dans le monde et pour les affaires intérieures, que pour l'administration, la législation et l'économie. ».

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Dim 18 Juin - 07:46 (2017)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722. Répondre en citant



Louis le Bien-Aimé.


Début du gouvernement personnel.

À la mort du cardinal de Fleury en 1743, débute le gouvernement personnel de Louis XV, âgé alors 33 ans, que l'on commence à appeler « Louis le Bien Aimé ». Il a connu des années heureuses avec la reine qui l'adule et lui est entièrement dévouée. Un enfant nait presque chaque année. Cependant, la reine finit par se fatiguer de ces grossesses à répétition, autant que le roi se lasse de l'amour inconditionnel de son épouse. De plus, la plupart de leurs enfants sont de sexe féminin, ce qui finit par indisposer le roi. Sur leurs dix enfants, ils n'ont que deux garçons dont un seul a survécu, le dauphin.
En 1734, pour la première fois, la reine se plaint à son père des infidélités du roi.
Le roi tombe amoureux de la comtesse de Mailly, puis de sa jeune sœur, la comtesse de Vintimille, puis, à sa mort, d'une autre de leurs sœurs, la marquise de Tournelle qu'il fait duchesse de Châteauroux. Il rencontre généralement ces dames dans l'entourage de la reine qui se réfugie alors dans la religion, les œuvres de charité et la vie familiale. Pour des raisons d'économie, le cardinal de Fleury a confié l'éducation des plus jeunes filles du couple royal aux religieuses (toutes nobles) de l'abbaye de Fontevraud. Une des princesses, Madame Sixième, y meurt à 8 ans. Les autres princesses reviennent à la cour entre 1748 et 1750. Les enfants royaux prennent le parti de leur mère.
Selon le mémorialiste Barbier, à partir de 1743, le roi ne voulant gouverner sans principal ministre, « paraît vouloir travailler avec ses cinq ministres en particulier ».

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Dim 18 Juin - 07:53 (2017)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722. Répondre en citant



Fin du règne.

La fin du règne est en effet marquée par l'arrivée dans la vie du roi de la superbe comtesse du Barry, officiellement présentée à la cour en 1769.
Le ministre Choiseul montre ouvertement son hostilité pour la maîtresse royale et engage dans son parti la jeune dauphine Marie-Antoinette d'Autriche qui vient d'arriver à la cour. Celle-ci agit également sous l'influence de « ses tantes », les filles du roi. Pour affermir son pouvoir, le ministre souhaite donner pour maîtresse au roi sa propre sœur la duchesse de Grammont. Exaspéré par ces querelles de cour et convaincu de l'incapacité de Choiseul à faire face à la fronde du Parlement, Louis XV finit par renvoyer son ministre en 1770, peu après le mariage du dauphin scellant l'alliance avec l'Autriche.
Désormais le conseil est dominé par René-Nicolas de Maupeou, Chancelier de France depuis 1768, par l'abbé Terray et par le duc d'Aiguillon, nommé ministre des Affaires étrangères en juin 1771. Maupeou s'applique à restaurer l'autorité royale et à surmonter la fronde des parlements. Les membres du Parlement de Paris s'étant mis en grève et bloquant ainsi le cours de la justice, Maupeou fait exiler tous ceux qui refusent de reprendre le service, leurs charges sont rachetées, attribuées à d'autres magistrats. Maupeou entreprend alors une réforme structurelle fondamentale. La justice, jusqu'alors administrée par des magistrats dont la charge est vénale, devient une institution publique et gratuite. Tout en restant inamovibles, et donc indépendants, les magistrats sont payés par l'État.
Le droit de remontrance demeure intact. À plusieurs reprises, en 1766, lors de la séance de la Flagellation, en 1770 et en 1771, le roi a réaffirmé son attachement à ce droit, à condition qu'il ne soit pas un instrument de contre-pouvoir et demeure un devoir de conseil.
Les magistrats du Parlement Maupeou se servent à plusieurs reprises de ce droit de remontrances, dans un esprit de conseil. L'harmonie institutionnelle est restaurée. Ayant surmonté l'opposition des parlements, Louis XV et l'abbé Terray peuvent alors apporter des réformes à la fiscalité du royaume, améliorant le rendement du vingtième, et rétablissant ainsi, dès 1772, l'équilibre des recettes et des dépenses.

Le 26 avril 1774, les symptômes de la « petite vérole » (variole) apparaissent, alors que Louis XV est au Petit Trianon.
Les filles survivantes du roi, le comte de Lusace, oncle maternel du dauphin, sont aussi présents lors de l'agonie du roi. La bougie allumée à la nuit, au balcon de la chambre, est éteinte à la mort du souverain, le 10 mai 1774, à 15 heures 30, au château de Versailles, des suites de la maladie (septicémie aggravée de complications pulmonaires), dans l'indifférence du peuple et la réjouissance d'une partie de la cour. Variolique, il n'est pas embaumé : il est le seul roi de France à ne pas avoir reçu cet hommage post-mortem. Il laisse le trône à son petit-fils, le futur Louis XVI.

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 591
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Dim 18 Juin - 08:27 (2017)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722. Répondre en citant



Marie Leszczyńska donne à Louis XV dix enfants, dont trois meurent en bas-âge :
fausse couche, 1726,
- Louise-Élisabeth (14 août 1727-1759) dite « Madame » (en tant que fille aînée du roi) ou « Madame Première » puis, après son mariage, « Madame Infante » ;
- Anne-Henriette (14 août 1727-1752), sœur jumelle de la précédente, dite « Madame Seconde » puis « Madame Henriette » ;
- Marie-Louise (28 juillet 1728-19 février 1733) dite « Madame Troisième » puis « Madame Louise » ;
- Louis-Ferdinand (4 septembre 1729-20 décembre 1765)), dauphin. Père de Louis XVI, Louis XVIII, et Charles X ;
- Philippe-Louis (30 août 1730-7 avril 1733), duc d'Anjou ;
- Marie-Adélaïde (23 mars 1732-27 février 1800) dite « Madame Quatrième », puis « Madame Troisième », « Madame Adélaïde » et enfin « Madame » ;
- Victoire-Louise-Marie-Thérèse (11 mai 1733-7 juin 1799), dite « Madame Quatrième » puis « Madame Victoire ») ;
- Sophie-Philippine-Élisabeth-Justine (27 juillet 1734-3 mars 1782), dite « Madame Cinquième » puis « Madame Sophie » ;
- Thérèse-Félicité (16 mai 1736-28 septembre 1744), dite « Madame Sixième » puis « Madame Thérèse » ;
- Louise-Marie (15 juillet 1737-23 décembre 1787), dite « Madame Septième » puis « Madame Louise », en religion sœur Marie-Thérèse de Saint-Augustin

_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Le Téméraire
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2012
Messages: 3 019
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Dim 18 Juin - 14:09 (2017)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722. Répondre en citant


_________________
« L'adversité rend sage. »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:07 (2018)    Sujet du message: Début du règne personnel en 1722.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Souverains de la Maison capétienne de Bourbon -> La dynastie de Bourbon. -> Louis XV 1710-1774. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS