Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793).

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de France -> Princes du Royaume de France -> La Maison de Bourbon, branche Orléans.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 575
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Lun 17 Juil - 10:09 (2017)    Sujet du message: Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793). Répondre en citant



Louis-Philippe d’Orléans, duc de Chartres, puis duc d’Orléans (1785-1793), dit Philippe Égalité après 1792, est un prince du sang français né au château de Saint-Cloud le 13 avril 1747 et mort guillotiné à Paris le 6 novembre 1793.

Fils de Louis-Philippe Ier d’Orléans, duc d’Orléans, dit « le Gros », et de la princesse Louise-Henriette de Bourbon (morte en 1759), il fut titré duc de Montpensier à sa naissance (1747-1752), puis porta le titre de duc de Chartres à la mort de son grand-père.
À celle de son père, il devint alors duc d’Orléans et premier prince du sang. Il descendait en ligne masculine du régent Philippe d’Orléans et du roi Louis XIII.
Il fut également le dernier seigneur de Brie-Comte-Robert.

Dès la mort de son grand-père, le jeune duc de Chartres, qui a pris ce titre à cinq ans, est retiré du giron des femmes (l'habitude aristocratique est de retirer les enfants de leur gouvernante à sept ans). Son père confie son éducation au comte Pons Saint-Maurice.
Ce dernier a la charge de former le prince à ses devoirs de représentation et choisit des personnalités en vue pour le reste de l'éducation proprement dit tels Étienne Lauréault de Foncemagne ou Carmontelle.
Inquiet à la suite de la variole de sa femme Louise-Henriette, le duc d'Orléans décide de pratiquer l'inoculation sur ses enfants Louis-Philippe et Bathilde, en faisant appel au médecin suisse Théodore Tronchin. Cette initiative, prise en 1756, est suivie avec attention par toute la Cour, et son succès favorisera la diffusion de cette forme de protection.
Le jeune duc de Chartres, une fois marié, fera pratiquer cette mesure de prévention sur sa jeune femme Marie-Adélaïde.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Juil - 10:09 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 575
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Lun 17 Juil - 10:15 (2017)    Sujet du message: Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793). Répondre en citant



Le père de Philippe d’Orléans avait d’abord envisagé de le marier à la princesse Cunégonde de Saxe, fille d’Auguste III de Saxe, roi de Pologne, et sœur de la Dauphine de France Marie-Josèphe, mais cette dernière insiste auprès de Louis XV pour qu’il s’oppose à ce projet, considérant que Chartres, n'étant pas Fils de France, est de trop petite naissance pour prétendre épouser une princesse du sang de la maison de Saxe.
Sur ces entrefaites meurt le jeune prince de Lamballe, héritier de la fortune des bâtards de Louis XIV. Celui-ci a une sœur, qui par sa mort, devient, à 15 ans, la plus riche héritière de France. Au grand dam de la cour, négligeant la bâtardise, les Orléans se ruent sur l'héritière.
L’abbé de Breteuil, chancelier de la maison d’Orléans, est donc chargé de négocier, en substitution, un mariage avec Marie-Adélaïde de Bourbon dite « Mlle de Penthièvre », petite-fille du comte de Toulouse, bâtard légitimé de Louis XIV et de Mme de Montespan, qui amène dans la maison d’Orléans, avec encore un peu plus du sang des bâtards de Louis XIV, l’héritage fabuleux du duc de Penthièvre.
En effet, Philippe d’Orléans descend, par sa mère, d’une bâtarde légitimée de Louis XIV et de la marquise de Montespan, Louise-Françoise de Bourbon, dite Mlle de Nantes et, d’autre part, une des arrière-grands-mères paternelles de Philippe d’Orléans était également une bâtarde légitimée de Louis XIV et de la marquise de Montespan, Françoise-Marie de Bourbon (la seconde Mlle de Blois).
Le mariage a lieu à Versailles, le 5 avril 1769.
La dot se monte à 6 millions de livres, dont 3 865 000 livres étaient remis sur-le-champ, sous forme d’une dotation produisant un revenu annuel de 245 000 livres.
Le duc d’Orléans s’engage de son côté à loger, meubler, faire servir les époux et à leur assurer au surplus un revenu de 400 000 livres par an.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 575
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Lun 17 Juil - 10:18 (2017)    Sujet du message: Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793). Répondre en citant

Le couple, rapidement désuni, a six enfants :
- N... d’Orléans (mort-née le 10 octobre 1771) ;
- Louis-Philippe d'Orléans (1773-1850), titré duc de Valois puis duc de Chartres, puis duc d'Orléans, puis roi des Français  ;
- Louis-Antoine-Philippe d'Orléans (1775-1807), titré duc de Montpensier ;
- N… d’Orléans (1777-1782), titrée Mademoiselle d’Orléans  ;
- Louise-Marie-Adélaïde-Eugénie d'Orléans (1777-1847), sœur jumelle de la précédente, titrée Mademoiselle de Chartres ;
- Louis-Charles d'Orléans (1779-1808), comte de Beaujolais, qui prend, à partir de 1792, les prénoms d'Alphonse et Léodgard.
- Les deux époux se séparent en 1790.

Naissances illégitimes.

Le duc d’Orléans a eu de nombreuses maîtresses et plusieurs enfants naturels, notamment de deux de ses liaisons les plus connues.
Avec Félicité de Genlis avec laquelle il avait entamé une liaison à la fin des années 1760, il a Pamela Brûlart de Sillery ( 1777-1831).
À force d’intrigues compliquées, Félicité parvient à être seule chargée de l’éducation de ces enfants. À la suite du chevalier de Bonnard, elle est pensionnée en qualité de « gouverneur » des enfants d'Orléans, sur lesquels elle expérimente ses idées pédagogiques « modernes ».
Avec Marguerite Françoise Bouvier de la Mothe de Cepoy, comtesse de Buffon, qu'il avait rencontrée au Palais-Royal au début des années 1780 et qui le recevait régulièrement à Montbard dans une des dépendances de l'hôtel de Buffon, le Petit Fontenet, il a un fils Victor Leclerc de Buffon (1792-1812), dit également le « chevalier de Saint-Paul ».

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 575
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Lun 17 Juil - 10:25 (2017)    Sujet du message: Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793). Répondre en citant



Le Grand Orient de France.
Depuis 1771, Chartres est grand maître de la Grande Loge de France de cette époque, une obédience maçonnique fondée en France autour de 1728. Sans qu'il n'y prenne une grande part, lorsque celle-ci, en 1773, se transforme en Grand Orient de France, Louis-Philippe y demeure en conservant son titre et son rang.
Quand son fils aîné le duc de Chartres suit le général Charles-François Dumouriez dans son aventure personnelle, il devient suspect aux yeux des Montagnards. Tous les membres de la famille des Bourbons sont alors arrêtés le 7 avril 1793. La mesure concerne le duc d'Orléans, ses deux autres fils le duc de Montpensier et le comte de Beaujolais et sa sœur Louise-Bathilde.
La Convention décide d'éloigner toute la famille de Paris et opère leur transfert immédiat au fort Saint-Jean à Marseille.
Seule sa fille Marie-Adélaïde bénéficie d'une clémence et est assignée à résidence au château de Bizy.
Accusé, Philippe-Égalité est ramené à Paris et envoyé à la Conciergerie le 2 novembre. Il est jugé par le Tribunal révolutionnaire, présidé par Herman, le 6 novembre 1793. Il n'y a pas de preuves contre lui, mais durant cette période, la simple suspicion suffit.
Malgré la plaidoirie de Voidel, il est condamné à mort et guillotiné le jour même, 6 novembre 1793, avec pour compagnons d'infortune Pierre Coustard de Massi, représentant de la Loire-Inférieure à la Convention et chef de la Garde nationale de Nantes, et trois inconnus.

La barbarie révolutionnaire à l'œuvre.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 480
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 19 Juil - 11:33 (2017)    Sujet du message: Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793). Répondre en citant


_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Le Téméraire
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2012
Messages: 2 932
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Sam 22 Juil - 10:08 (2017)    Sujet du message: Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793). Répondre en citant


_________________
« L'adversité rend sage. »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:28 (2017)    Sujet du message: Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793).

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de France -> Princes du Royaume de France -> La Maison de Bourbon, branche Orléans. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS