Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Famille de Croÿ

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de France -> Fiefs du Royaume de France. -> Seigneuries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 730
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 14:58 (2012)    Sujet du message: La Famille de Croÿ Répondre en citant



On trouve les premières traces de la Maison de Croÿ au XIIe siècle, en Picardie.
Elle a pris son nom du village de Crouy-Saint-Pierre (Somme), ce qui explique que le nom Croÿ se prononce toujours en français "crouï" . Ce sont alors de petits seigneurs locaux sans fortune ni influence.

C'est Antoine Ier le Grand de Croÿ, sous le règne de Philippe le Bon qui va favoriser l'ascension de la famille. Il arrive à obtenir l'oreille du prince en devenant son plus proche conseiller, notamment dans la dernière décennie de son règne. Les Croÿ deviennent alors le clan le plus important de la cour, obtenant gouvernements, titres et largesses. Ils s'attirèrent la haine du reste de la noblesse burgondo-flamande par leur position de favoris, d'autant qu'Antoine était considéré comme une sorte de nouveau-riche, un petit seigneur obscur venu de France et monopolisant à son profit l'attention d'un prince vieillissant. Antoine entra alors en conflit avec le comte de Charolais, futur Charles le Téméraire. L'héritier déjà en âge de régner n'appréciait que peu ce clan "parasitaire" qui captait la régence alors que lui même était exclu par son père du gouvernement. Lors de son "coup d'état", Charles accusa les Croÿ de travailler pour la France et fit déchoir les Croÿ et les Rubemprés, leurs alliés, de leurs places de chevaliers de l'ordre de la Toison d'or.
Ils furent bannis et beaucoup trouvèrent refuge à la cour de France, dont le roi n'était que trop content de pouvoir nuire à son encombrant cousin.

Malgré cet aléa, les Croÿ revinrent vite en faveur.
La mort du Téméraire accéléra encore ce mouvement, puisque les Croÿ se posèrent en indéfectibles défenseurs des droits de la princesse Marie de Bourgogne face au roi de France.
Les premiers Habsbourg, Maximilien, Philippe le Beau et Charles Quint continuèrent à s'appuyer sur cette famille aux clientèles puissantes et à la récompenser de leurs largesses. La famille connut l'apogée de sa puissance au début du XVIe siècle, quand Guillaume de Croÿ, seigneur de Chièvres, devint le précepteur de Charles de Bourgogne, futur Charles-Quint, à Malines et Bruxelles.
Le théologien et philosophe Erasme, résidant à Anderlecht près de Bruxelles rédigea d'ailleurs à son intention le traité intitulé « l'Education d'un Prince ». Puissante durant le règne de Charles Quint, la puissance des Croÿ ne fut plus que locale ou contestée après Guillaume, notamment lors de la guerre de quatre-vingts ans, où Philippe III de Croÿ, 3e duc d'Aerschot, demeuré farouchement catholique, ne parvint pas à faire valoir sa nomination comme gouverneur général des Pays-Bas et dut s'exiler à Venise.

Les Croÿ doivent entièrement leur fortune à leur position de conseillers et serviteurs des princes : avant le XVe siècle et l'ascension fulgurante d'Antoine le Grand, ce n'est qu'une maison obscure.





Le château des princes de Croÿ à Chimay.
La seigneurie de Croÿ, pour être la plus ancienne, ne fut pas la plus importante possession de la famille avant le XVIIe siècle. Ce sont surtout les terres de Chimay, élevées en comté puis en principauté dans la deuxième moitié du XVe siècle, de Beaumont (Hainaut) et d'Aarschot, cette dernière élevée en duché par Charles-Quint en 1532, qui concentrèrent la fortune des Croÿ et distinguèrent les deux principales branches issues d'Antoine. Ces dernières furent réunies en 1525 par la mort de la dernière princesse de Chimay, qui avait épousé son cousin éloigné le duc d'Aarschot, accroissant notablement la fortune de la famille. Le titre de prince de Chimay devint celui des aînés du vivant de leur père.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Nov - 14:58 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Le Téméraire
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2012
Messages: 3 011
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 17:37 (2012)    Sujet du message: La Famille de Croÿ Répondre en citant

Famille d'arrivistes.....?

Au début de son histoire, la maison de Croÿ a souffert d'une mauvaise réputation due à la vitesse et au caractère récent de son ascension. Elle ne correspondait pas à l'idéal d'une noblesse issue de la chevalerie immémoriale, et les vieilles familles flamandes la taxaient facilement d'arrivisme. En un mot, la maison n'avait pas la légitimité de la durée. Il fallait pour la maison de Croÿ se construire la légende familiale qui manquait à son nom.
Au début du XVIIe siècle, on fit donc dresser une de ces généalogies légendaires dont l'époque raffolait. Jacques de Bye, l'historiographe retenu pour cette tâche, ne se contenta pas d'inventer une foule d'ancêtres prestigieux à la famille picarde : il remonta sans discontinuer ni hésiter à Adam lui-même.

Le duc Charles prétendit ainsi descendre des rois de Hongrie, de la dynastie des Árpád, que la légende fait remonter à Attila.
La filiation se basait sur la similitude héraldique (un appareil de bandes horizontales rouges et blanches)3, se rattachant par Marc de Hongrie, chassé par son frère et dépossédé de son royaume, qui se serait réfugié en France, en 1147, où il aurait épousé Catherine de Croÿ.

_________________
« L'adversité rend sage. »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:50 (2017)    Sujet du message: La Famille de Croÿ

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Le Royaume de France -> Fiefs du Royaume de France. -> Seigneuries Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS