Le royaume de France médiéval Index du Forum Le royaume de France médiéval
La naissance du royaume de France depuis Hugues Capet, Xè au XVè siècle.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Son règne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Souverains du royaume de France -> Dynastie Capétienne -> Robert II le Pieux 996 – 1031
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 759
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Mer 29 Fév - 10:00 (2012)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant


Robert II de France, surnommé Robert le Pieux est né à Orléans vers 972 et est mort au château de Melun le 20 juillet 1031.
Fils d’Hugues Capet et de son épouse Adélaïde d'Aquitaine, il est le deuxième roi franc de la dynastie capétienne.
Il règne de 996 à 1031 et est ainsi l'un des souverains de l’an mil.


Associé dès 987 à la royauté, il assiste son père sur les questions militaires (avec le siège par deux fois, en 988 et 991 de Laon). Sa solide instruction, assurée par Gerbert d'Aurillac à Reims, lui permet de s’occuper des questions religieuses dont il devient rapidement le garant (il dirige le concile de Verzy en 991 et celui de Chelles en 994).
Poursuivant l’œuvre politique de son père, après 996, il parvient à maintenir l’alliance avec la Normandie et l’Anjou et à contenir les ambitions d'Eudes II de Blois.

Au prix d’une longue lutte débutée en avril 1003, il conquiert le duché de Bourgogne qui aurait dû lui revenir en héritage à la mort, sans descendance directe, de son oncle Henri Ier de Bourgogne, mais que ce dernier avait transmis à son beau-fils Otte-Guillaume.

Les déboires conjugaux de Robert le Pieux avec Rozala d'Italie et Berthe de Bourgogne (qui lui valent une menace d’excommunication), puis la mauvaise réputation de Constance d'Arles, contrastent étrangement avec l’aura pieuse, à la limite de la sainteté.
Sa vie est alors présentée comme un modèle à suivre, faite d’innombrables donations pieuses à divers établissements religieux, de charité envers les pauvres et surtout de gestes considérés comme sacrés, telle que la guérison de certains lépreux : Robert est le premier souverain considéré comme thaumaturge. La fin de son règne révèle la relative faiblesse du souverain qui doit faire face à la révolte de son épouse Constance d'Arles puis de ses propres fils (Henri et Robert) entre 1025 et 1031.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Fév - 10:00 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 759
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Mer 29 Fév - 10:15 (2012)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant




Robert le Pieux à l’office dans la cathédrale d’Orléans.
Jean Fouquet, Grandes Chroniques de France, XVe siècle, Paris BNF


En ces temps troublés (Xe-XIe s.), on assiste au renouveau du monachisme qui se caractérise par la volonté de réformer l’Église, un retour à la tradition bénédictine, éphémèrement revivifiée au temps de Louis le Pieux par Benoît d'Aniane. Leur rôle est de réparer « les péchés du peuple ».
Les moines rencontrent rapidement un grand succès : rois et comtes les attirent près d’eux et les dotent richement en terres (souvent confisquées à des ennemis), en objets de toute nature, les grands abbés sont appelés à purifier certains lieux : ainsi Guillaume de Volpiano est appelé par Richard II de Normandie à Fécamp (1001).
Sous l’égide de Cluny, les monastères cherchent de plus en plus à s’émanciper de la tutelle épiscopale, en particulier Fleury-sur-Loire. D’ailleurs des abbés s’en vont à Rome entre 996 et 998 réclamer des privilèges d’exemption au pape.

Dans les régions méridionales du royaume, Cluny et les autres établissements, les mouvements de paix sont diffusés avec l’aide de certains ecclésiastiques qui espèrent un renforcement de leur pouvoir : Odilon, appuyé par sa parenté, travaille en étroite collaboration avec l’évêque du Puy pour initier la trêve de Dieu en Auvergne (v. 1030). Néanmoins, dans les provinces septentrionales, Cluny n’a pas bonne presse.
Ici les évêques sont à la tête de comtés puissants et l’intervention des clunisiens pourrait leur nuire. Adalbéron de Laon et Gérard de Cambrai n’apprécient pas les moines qu’ils considèrent comme des imposteurs.
D’ailleurs du côté des évêques, les critiques contre les moines ne manquent pas : ainsi on leur reproche d’avoir une vie opulente, d’avoir des activités sexuelles contre nature et de porter des vêtements de luxe (l’exemple de l’abbé Mainard de Saint-Maur-des-Fossés est détaillé).
Du côté des réguliers, les exemples contre les évêques foisonnent : on affirme que les prélats sont très riches (trafic d’objets sacrés, la simonie) et dominent en véritables seigneurs de la guerre.
Abbon, le chef de file du mouvement réformateur monastique, montre l’exemple en tentant d’aller pacifier et purifier le monastère de La Réole, où il trouvera la mort dans une bagarre en 1004.

La force de Fleury et de Cluny est leur centre intellectuel respectif : le premier conserve au XIe siècle plus de 600 manuscrits de tout horizon, l’abbé Abbon lui-même écrit de nombreux traités, fruit de lointains voyages notamment en Angleterre, sur lesquels il réfléchit par exemple sur le rôle du prince idéal ; le second par l’intermédiaire de Raoul Glaber est un lieu où on écrit l’Histoire.
Les rois Hugues et Robert, sollicités par les deux partis (épiscopal et monastique), reçoivent la plainte d’Abbon qui dénonce les agissements d’un laïc, Arnoul châtelain d’Yèvres, qui aurait élevé sans autorisation royale une tour et surtout aurait soumis par la force les communautés paysannes qui appartiennent à l’abbaye de Fleury. Arnoul d’Orléans, l’oncle d’Arnoul d’Yèvres, affirme quant à lui que son neveu est, pour le roi, un appui indispensable pour lutter contre Eudes Ier de Blois. Finalement une négociation se déroule sous la présidence de Robert et un diplôme daté à Paris de 994 met fin provisoirement à la querelle.

Abbon est alors dénoncé de « corrupteur » et convoqué à une assemblée royale. Il écrit pour l’événement une lettre s’intitulant Livre apologétique contre l’évêque Arnoul d’Orléans qu’il adresse au roi Robert, réputé lettré et piqué de culture religieuse. L’abbé de Fleury saisit l’opportunité pour réclamer la protection de Robert, qui y répond favorablement. L’épiscopat traditionnel carolingien se sent alors lâché par la royauté et menacé par les moines. Cette situation va se renforcer avec la mort de Hugues Capet à l’automne 996.

Robert est désormais plutôt tenté par la culture monastique que par un pouvoir épiscopal et pontifical qui reste encore en grande partie le serviteur de l’Empereur germanique.
En parallèle de ces luttes de factions, on sait également que les évêques et les abbés se retrouvent aux côtés des comtes pour veiller au respect de leurs immunités juridiques.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 759
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Mer 29 Fév - 10:22 (2012)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

Robert le pieux meurt le 20 juillet 1031.


Robert le Pieux, Capétien continuateur des valeurs carolingiennes, reste un grand personnage du XIe siècle.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 6 594
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer 29 Fév - 22:48 (2012)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

Je commence véritable à découvrir l'Histoire de la France du Moyen âge, l'An mil avec toutes les craintes qui envahissaient les esprits du commun des mortels.
Merci Jean-Pierre

:ok:
_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 757
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 17:16 (2012)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

Je ne connaissais pas l'histoire de ce personnage, merci Messire Jean-Pierre. :roi

Revenir en haut
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 759
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 17:29 (2012)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

Chevalier du Temple, l'occasion nous est donnée de découvrir ou redécouvrir ces Rois qui qui édifièrent le Royaume et la France que nous connaissons.
Je viens de ressortir tous mes livres d'histoire et encyclopédies, j'essaie de rester synthétique, charge à chacun de rentrer dans certains détails importants.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
chevalier du Temple
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2012
Messages: 3 757
Localisation: Haute-Normandie

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 17:48 (2012)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

Tous a fait d'accord avec toi Jean-Pierre. Cela promet de bonne lecture en perspective. :roi

Revenir en haut
DOMI
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2016
Messages: 30
Localisation: CLERMONT FD

MessagePosté le: Mar 12 Avr - 18:30 (2016)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

Lorsque Robert II épousa Berthe de BOURGOGNE après la mort de Hugues Capet (996), Robert II avait vingt-six ans ; depuis plusieurs années il portait le titre de roi, car Hugues avait pris la sage précaution de l’associer au trône afin que son droit ne fût pas contesté ; déjà les peuples l’aimaient. « Il semblait, dit Helgaud, fait pour porter la couronne ; nul n’avait plus d’habileté à manier les armes, on le voyait se tenir debout sur l’étrier sans perdre jamais l’équilibre et sans plier le genou ». Robert avait d’autres titres à l’amour de ses sujets ; son esprit, éloigné de toute dissimulation, son cœur, rempli d’une douce indulgence, la vivacité de sa foi, la ferveur de sa piété firent chérir sa personne, et affermirent l’autorité de la dynastie capétienne ; ces vertus douces s’alliaient à l’amour de l’étude qui en fit un des hommes les plus savants de son temps.


http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article2250


Revenir en haut
serge gustave
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2013
Messages: 1 084
Localisation: rouvroy 62320

MessagePosté le: Mar 12 Avr - 19:01 (2016)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

      Gentes Dames , Messire et Monseigneur .
    Vos publications sont toujours de premier ordre  forte intéressantes et très instructives .
   Ce dimanche nous partons en cure à Royat-Chamaliere  , nous avons relevé quelques châteaux d'Auvergne 
   qui pourraient être de bonne publication .
   toujours le plaisir de vous lire   
   Amitiés Serge 


Revenir en haut
MSN
Jean-Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 12 759
Localisation: Ville d'Avray

MessagePosté le: Mar 12 Avr - 19:21 (2016)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

serge gustave a écrit:
      Gentes Dames , Messire et Monseigneur .
    Vos publications sont toujours de premier ordre  forte intéressantes et très instructives .
   Ce dimanche nous partons en cure à Royat-Chamaliere  , nous avons relevé quelques châteaux d'Auvergne 
   qui pourraient être de bonne publication .
   toujours le plaisir de vous lire   
   Amitiés Serge 


Bon séjour Messire Serge et bonne cure, comme l'année passée, je suis sur que vous rapporterez de belles vues de forteresses à publier.
Amitiés.
Jean-Pierre

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »
Otto von Bismarck.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DOMI
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2016
Messages: 30
Localisation: CLERMONT FD

MessagePosté le: Mar 12 Avr - 20:36 (2016)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

serge gustave a écrit:







serge gustave a écrit:
      Gentes Dames , Messire et Monseigneur .
    Vos publications sont toujours de premier ordre  forte intéressantes et très instructives .
   Ce dimanche nous partons en cure à Royat-Chamaliere  , nous avons relevé quelques châteaux d'Auvergne 
   qui pourraient être de bonne publication .
   toujours le plaisir de vous lire   
   Amitiés Serge 





Clermontoise ,je fais la cure à Royat en ce moment !Je vous recommande l'église fortifiée de Royat ,NOTRE DAME DU PORT à Clermont ,les maisons à colombages à MONTFERRAND  bus plus tram pour y aller de royat 30 MIN ....


OUI L'AUVERGNE fourmille de châteaux 


Revenir en haut
serge gustave
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2013
Messages: 1 084
Localisation: rouvroy 62320

MessagePosté le: Mer 13 Avr - 07:43 (2016)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

  Merci Dame Domi 
   je tiendrais compte de vos avis et indications .


Revenir en haut
MSN
DOMI
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2016
Messages: 30
Localisation: CLERMONT FD

MessagePosté le: Mer 13 Avr - 15:22 (2016)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

J'ai vu plus tard hier que vous aviez publié sur l'eglise de royat ...


Cordialement 


Revenir en haut
emeraude
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2017
Messages: 122
Localisation: dinard

MessagePosté le: Mer 28 Juin - 12:50 (2017)    Sujet du message: Son règne Répondre en citant

   un plaisir de se remettre en mémoire 

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:57 (2018)    Sujet du message: Son règne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le royaume de France médiéval Index du Forum -> Les Souverains du royaume de France -> Dynastie Capétienne -> Robert II le Pieux 996 – 1031 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Desing (BlueBoard) by © AlyotiS